Togo// Conférence de Consensus : la force de l’intelligence collective des jeunes togolais en action

La Conférence de Consensus des jeunes sur la formation, l’orientation et l’insertion professionnelle, tant attendue a enfin eu lieu. Comme prévu, c’est l’une des grandes salles de rencontre de l’hôtel EDA OBA à Lomé qui a accueilli l’événement ce 12 octobre 2019.
Cette rencontre qui est une initiative de l’association panafricaine Wake Up Mind a pour but d’aider la jeunesse africaine à retrouver ses repères afin de relever le défi de développement qui se se pose à eux.
Plusieurs activités ont meublé la rencontre dont notamment des ateliers de consensus et 2 panels. Les ateliers ont permis aux jeunes de proposer des solutions aux problèmes auxquels ils sont confrontés dans leur orientation d’étude, leur cursus universitaire et dans leur insertion professionnelle. Le premier (1er) panel a porté sur l’état des lieux, les défis et perspectives du système éducatif et le mécanisme d’orientation. Quant au second, il a concerné la formation, l’insertion professionnelle (employabilité, entrepreneuriat).
Par dessus tout, notons que des échanges et débats très riches étaient au rendez-vous.
La salle était archi-comble avec une superbe ambiance. ‹‹ L’objectif est plus qu’atteint. La salle était pleine à craquer. On a été débordé, on a même été surpris de cet engouement. Par ma voix, Wake Up Mind félicite cet engouement de cette jeunesse togolaise qui est consciencieuse et qui donne le don de toutes les conférences de consensus que nous allons organiser dans toute l’Afrique francophone pour un début, et le reste du continent par la suite››, se félicite M. Prince Bertrand Bahamboula, président de ladite association.

Les participants à la conférence de consensus

Selon les organisateurs, la suite du projet, ce sera la mise en place des comités d’organisation composés de jeunes pour la co-construction des programmes avec la participation d’experts.
Comme l’indique son slogan  » rassembler, proposer, agir », Wake Up Mind a réussi le pari de réunir et de donner la parole à la jeunesse togolaise. Celle-ci a proposé plusieurs alternatives. L’une d’elles a particulièrement attiré l’attention, c’est celui de la mise en place d’une université numérique de Lomé. Cela réduirait considérablement le problème de connexion et permettrait des formations e-learning (en ligne) certifiées par l’État et reconnues par les entreprises. Par ailleurs, cela donnerait la possibilité aux jeunes démunis de pouvoir se former en ligne et contribuer ainsi au développement du pays.

Vu partielle des participants à la conférence

Toujours parmi les propositions de solutions alternatives, l’idée de création d’une université agricole a également marqué les esprits.
L’association a promis réfléchir à comment organiser d’autres conférences de consensus dans les autres régions du Togo.
Enfin, pour ce qui est du reste du continent, au vu du succès de cette première édition, les responsables de l’association ambitionnent d’ores-et-déjà d’aller plus loin dans leur projet. Ils lancent donc un appel aux partenaires à apporter leur soutien pour l’organisation d’autres conférences de consensus. Celles-ci, à coup sûr, semblent être un meilleur créneau qui permet à la jeunesse d’être écoutée et de se sentir prise en compte par les autorités.
Comme le disait Frantz FANON ‹‹Chaque génération doit trouver le créneau pour marquer ou trahir son époque››. Ceci pour dire que Wake Up Mind fait a choisi de faire sa part, en contribuant à l’éveil de la jeunesse africaine. Toute bonne volonté (personne physique ou morale) soucieuse du futur du continent est humblement invitée à soutenir cette noble initiative. La jeunesse togolaise et africaine comptent sur vous pour d’autres rendez-vous de consensus de la jeunesse.

Djamiou ABOUDOU