Et si comme on le pense parfois, la mort n’était pas une fin, mais le passage vers une nouvelle dimension. Une vie qui vient après celle sur terre. Plusieurs personnes à travers le monde affirment avoir vécu une expérience de mort imminente (EMI). C’est le cas de ce togolais qui affirme avoir vécu cette même expérience suite à un accident de circulation. Totalement bouleversé et troublé, cet homme appelé Kotsa nous revient sur son voyage dans l’au-delà. Il en est complètement transformé et n’a plus peur de la mort. Voici son témoignage.
Je suis Kotsa, togolais, la quarantaine dépassée. Avant de revenir à mon histoire qui m’a conduit à expérimenter la mort, je tiens à préciser que je n’en avais jamais entendu parler auparavant. J’étais depuis toujours croyant, certes, mais rien de plus.
Mon aventure débute un de ces après-midis très ensoleillé, vers 14h. J’étais sur ma moto, me dirigeant vers mon lieu de travail. Il faisait beau, bref une journée ordinaire dans la capitale togolaise, Lomé. A quelques minutes non loin de mon atelier, alors que je conduisais tranquillement ma moto, j’ai subitement senti un changement d’état. Un choc, devrais-je dire.
En fait, et ça je l’ai su plus tard, je venais d’avoir un accident de la route. Un énorme camion m’a ramassé, moi et ma moto et nous a traînés sur plus de 10 mètres de distance. Sur le coup, je ne ressentis rien. Juste un grand vide, comme la fin de toute existence.
Après cette séquence, je me souviens que j’étais transporté dans le ciel par une force invisible. Me retournant, je me suis rendu compte que je volais dans le vide tel un oiseau. De là où j’étais, je pouvais voir mon corps allongé à côté de ma moto sur la chaussée. Il était 14h au moment des faits, mais j’avais l’impression que la scène se passait presqu’à la tombée de la nuit puisqu’il faisait un peu sombre.
Je pouvais donc voir des gens qui s’étaient attroupés autour de mon corps sans vie. Les personnes qui étaient dans le camion sont descendues pour prendre mon pouls et l’une d’elle, à travers son mouvement de la tête, faisait comprendre que j’étais décédé. Je voyais aussi certains qui se tenaient la tête et d’autres qui criaient comme pour dire “Oh! Quelle tragédie”.
Pendant que j’assistais à tout ceci, je me sentais envahir par une paix et un amour indescriptible. J’étais si bien dans mon nouvel être. Au même moment, je me rendis compte que je venais de mourir et que c’en était fini de ma vie sur terre. Alors, me rappelant de ma famille, ma femme et les enfants, j’ai ressenti une grande peine à l’idée de partir, et de les laisser seuls sur terre.
Je me mis aussitôt à demander à Dieu, à Jésus dont je sentais la présence, de me ramener sur terre. J’ai imploré Dieu pour qu’il me permette de reprendre vie dans mon corps terrestre afin de pouvoir continuer à veiller sur mes enfants surtout. Je me souviens avoir fait cette prière :‹‹ Seigneur, s’il te plaît, ramène moi à la vie. Ma femme et mes enfants ont encore besoin de moi. Si je meurs maintenant, qui prendra soins d’eux. Laisse-moi vivre, pitié. Dieu de bonté, je te supplie pour l’amour de mes enfants››.
Tandis que je continuais à prier ainsi, je remarquai que petit à petit, je me rapprochais de mon corps, allongé sur la chaussée, entouré de sapeurs pompiers. A un moment donné, j’étais si près que je me suis précipité pour intégrer mon corps en entrant par la tête. Je venais de regagner mon corps qui instantanément reprit vie. Et en ce moment précis, je ressentis une douleur insupportable dans tout mon corps. J’ouvris l’œil quelques secondes (tout le paraissait flou) avant de retomber dans le coma et d’être emmené à l’hôpital. Entre le moment où l’accident est survenu et au moment où j’ai rouvert les yeux, au moins cinq (5) minutes se sont écoulées. Mon EMI aura donc duré 5 minutes au total selon les témoins des faits.
Aujourd’hui, je suis toujours alité à cause de mes nombreuses fractures aux jambes. Mais une chose est sûre, je n’ai plus peur de la mort, je vois tout sous un angle nouveau. Je sais désormais que nous ne sommes que de simples passagers sur terre. Je suis convaincu qu’il y’a une autre vie tout aussi intéressante sinon plus que celle que nous connaissons sur terre.
Par ailleurs, ma foi en Dieu s’est vue renforcée et je vis chaque seconde, instant, heure et jour comme un cadeau. Je suis tout simplement reconnaissant pour tout. J’ai compris que la seule chose qui comptait le plus et qui doit conduire nos vies, c’est l’amour.

Djami ABOUDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 ⁄ 1 =


You May Also Like

Voici des raisons d’épouser une femme togolaise

L’hégémonie masculine a été la norme pendant plusieurs siècles dans presque toutes…

TOGO: concours de recrutement au ministère de l’agriculture. Liste des candidats et date des épreuves écrites dévoilées

Le Ministre de la fonction publique, du travail, de la réforme administrative…

Découvrez pourquoi il faut souvent faire l’amour !

L’amour nous fait du bien, il nous rend plus heureux, plus confiants,…